Une « simplification » des démarches carte grise annoncée par Gérard Collomb

Suite aux innombrables problèmes du site Internet de l’Etat dédié aux cartes grises qui ont provoqué des retards considérables de délivrance des certificats d’immatriculation et pour faire face à la colère croissante des administrés concernés, le Ministre de l’Intérieur Gérard Collomb promet une nouvelle simplification des démarches d’immatriculation sur Internet.

Des bugs et un désarroi grandissant

Au mois de mai 2018, un retard d’un demi-million voire même de 600.000 dossiers en attente dans les services de l’ANTS (Agence Nationale des Titres Sécurisés) a été relaté entre autres par Europe 1. Une situation qui depuis la fermeture définitive des guichets des services immatriculation préfectoraux, n’a cessé de s’aggraver et d’augmenter l’embarras  des automobilistes. Exaspérés d’attendre et de se trouver en infraction avec les exigences de l’Etat, certains ont fait appel à la Justice et ont eu gain de cause.

Devant la Commission d’Evaluation des Politiques Publiques de l’Assemblée Nationale, le Ministre de l’Intérieur est resté optimiste statuant que  « plus de 80% des demandes sont traitées de manière automatisée pour les opérations les plus fréquentes » tel que les changements de domicile ou les demandes de duplicata. 3,5 millions de cartes grises ayant été délivrées aux usagers depuis novembre 2017, la quantité de  demandes de cartes grises en attente s’élèverait « à 200.000 titres, soit l’équivalent de neuf jours d’activité ».

Encore et toujours : simplification

« Nous allons travailler, sur les cartes grises, à une simplification de ce qui est demandé à l’usager […], de manière à rendre plus lisible, plus efficace, plus simple l’ensemble de ce qui est demandé », a annoncé Gérard Collomb devant l’Assemblée Nationale.

Le Ministre de l’Intérieur a également indiqué que l’Inspection Générale de l’Administration (IGA) a été sollicitée pour l’établissement d’un rapport pour « comparer le coût et les avantages » du Plan Préfectures Nouvelle Génération (PPNG) et la mise en place des télé-procédures.

Et s’il en ressortait que les préfectures étaient plus rentables quant au traitement des cartes grises ? Serait-il possible que l’Etat se désengage complètement en faveur d’une privatisation du traitement des demandes d’immatriculation ? Suite au prochain épisode….

L’équipe de Cartegrise-enligne.com

Réseaux sociaux

Pin It

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

captcha

Entrez le bon CAPTCHA

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>